publicité

 

Réagir
Environnement 08/07/2015

« Eclairage du 21e siècle et biodiversité », une étude de l’ANPCEN

par La rédaction
Rond-point éclairé, éclairage public

Grâce à l'étude de l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN), chacun comprendra les dangers de l'éclairage artificiel pour la biodiversité, la faune en particulier. Outre un état des connaissances scientifiques, cette riche analyse contient des conseils et pistes à suivre, tant sur le plan technique que financier, pour améliorer les réseaux d'éclairage public.

Quel maire, quel élu local n’est pas confronté aux demandes d’habitants tendant à intensifier l’éclairage public dans sa commune : ajouter des lampadaires ici, prolonger l’éclairement de tel quartier, là… Car la lumière rassure, et pour garer votre voiture le soir, par exemple, il faut admettre que c’est tout de même plus pratique.

Un monde sous les spotlights est-il viable ?

Pourtant, l’éclairage artificiel pollue l’environnement. Il a des impacts significatifs sur la faune (30% des vertébrés et 60% des invertébrés vivent la nuit), négatifs pour la biodiversité.

D’autant qu’il ne cesse de s’intensifier : le nombre de points lumineux en éclairage public s’est ainsi accru de 89% entre 1992 et 2012. Et la durée d’éclairement ne cesse d’augmenter, malgré les efforts d’un certain nombre d’élus, soucieux également de faire des économies d’électricité.

Pour mieux comprendre et agir : une étude de l’ANPCEN et de la Caisse des dépôts

C’est ce que montre une étude de l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN), menée en partenariat avec les experts de la mission Economie et biodiversité de la Caisse des dépôts.

Les collectivités territoriales connaissent bien cette association nationale, réputée pour son expertise. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs signé la charte de l’ANPCEN et 183 communes ont reçu, en 2013,  le label « Villes et villages étoilés » décerné par l’association.

De fait, cette étude documentée donne non seulement un état des connaissances scientifiques sur les effets de l’éclairage artificiel sur les espèces, mais aussi des conseils techniques (choix du matériel) et financiers pour rénover les réseaux d’éclairage public.

Ressource à télécharger

>> Eclairage du 21e siècle et biodiversité, pour une meilleure prise en compte des externalités de l’éclairage extérieur sur notre environnement, Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN), en partenariat la mission Economie et biodiversité de la Caisse des dépôts

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous