publicité

COP 21 30/06/2015

Les maires du monde entier se retrouveront à Paris

par Martine Kis
54 millions de tonnes : en 2010, l’émission quotidienne de dioxyde de carbone à New York © Flickr-CC-Carbon.Visuals

Sans les villes, pas de lutte contre le changement climatique efficace. C'est ce que les maires du monde entier veulent faire entendre lors de la COP 21, en se réunissant à Paris, dans le cadre du Sommet des élus locaux pour le climat, organisé le 4 décembre par Anne Hidalgo et Michael R. Bloomberg.

Email Imprimer

Cet article fait partie du dossier:

COP 21 : les collectivités parties prenantes du « combat climatique »

voir le sommaire

Le 4 décembre 2015, les maires du monde entier se retrouveront à Paris pour le Sommet des élus locaux pour le climat. Cette conférence, qui sera coprésidée par Anne Hidalgo, maire de Paris, et Michael R. Bloomberg, ancien maire de New York et envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, se tiendra pendant la 21e Conférence des Nations Unies pour le Climat (COP 21).

Les villes, qui considèrent être des acteurs majeurs de la lutte contre le changement climatique, veulent être chef de file en matière de solution climatique. L’objectif du Sommet est donc de faire entendre la voix des villes lors de la COP 21 et de s’assurer que leurs efforts seront pris en compte dans les négociations.

Pacte des maires
Le Sommet sera également l’occasion de présenter le Pacte des maires (Compact of Mayors), une coalition mondiale des maires et élus locaux s’engageant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à améliorer la résilience au changement climatique et à effectuer un suivi transparent de leurs progrès en la matière, lancée par le secrétaire général des Nations Unies et les maires représentant le C40, l’ICLEI et le CGLU, en 2014.

Il rassemble aujourd’hui plus de 80 villes et 280 millions d’habitants. Les initiatives et échanges d’expérience du Pacte seront présentées.

Tribune
Pour Anne Hidalgo et Michael R. Bloomberg, qui s’exprimaient dans une tribune publiée dans le Figaro le 30 juin, « plus nous donnerons le pouvoir d’agir aux villes, plus nos efforts nationaux et internationaux seront importants ». Trois principes devraient guider l’action des villes, précisent-ils…

  • Les collectivités locales sont les premières à répondre aux crises provoquées par le dérèglement climatique : vague de chaleur, inondation, cyclones… Elles doivent donc être dotées d’instruments nouveaux pour réduire les gaz à effet de serre et s’adapter au changement climatique.
  • L’autonomie en matière fiscale est un facteur clé de succès.
  • Plus les nations donneront le pouvoir d’agir à leurs villes, plus elles seront audacieuses. Ainsi, les villes responsables de l’élaboration des normes énergétiques obtiennent des résultats trois fois supérieurs aux villes dépourvues de cette compétence.

Sommaire du dossier

13 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité