publicité

 

Réagir
Urbanisme 23/06/2015

Les agences d’urbanisme élargissent leurs champs d’action

par Martine Kis
Agences d’urbanisme : rendez-vous à Lyon en octobre © Fnau

La réforme territoriale et le retrait de l'ingénierie territoriale de l'Etat poussent les agences d'urbanisme à travailler sur de nouveaux domaines et à élargir leurs territoires d'action.

Les 52 agences d’urbanisme s’apprêtent à organiser leurs 36es rencontres, du 19 au 21 octobre à Lyon, sur le thème de « L’individu, créateur de ville ». Ces rencontres auront lieu alors que la Fédération nationale des agences d’urbanisme et les agences elles-mêmes font évoluer leur champ d’intervention.

En pleine réforme territoriale, alors que les couples intercommunalités-régions montent en puissance et que dans le même temps l’Etat se désengage de l’ingénierie territoriale et diminue ses dotations aux collectivités, les agences élargissent leur vision au-delà du champ urbain et investissent de nouveaux domaines.

« Les agences ne se concentrent plus seulement sur la ville, mais sur un territoire. Elles ne font pas d’opposition entre l’urbain et le rural », explique Jean Rottner, maire de Mulhouse et président de la Fnau.

L’une des concrétisations de cette approche est la fusion de certaines agences, afin de couvrir un territoire plus cohérent, comme celles de Reims et Châlons-en-Champagne, avec extension du périmètre d’intervention à Epernay.

Les agences de Strasbourg et Mulhouse coopèrent ; les quatre agences de la future région Rhône-Alpes-Auvergne travaillent déjà en partenariat et il est envisagé d’en créer une nouvelle pour les deux Savoie afin de mieux mailler le territoire régional.

Champs nouveaux
Le retrait de l’Etat, le transfert de certaines compétences font que les agences investissent des champs nouveaux. Il en va ainsi de la Gemapi, qui implique pour les agences une montée en compétence en ingénierie dans le domaine des inondations et submersions marines.

Elles travaillent également de façon croissante en partenariat avec l’Etat, via l’Anru, les directions départementales des territoires, le conseil général de l’environnement et du développement durable du territoire (CGEDD), la Caisse des dépôts…

Partenariat avec les régions
Curieusement, les relations avec les régions étaient distantes, celles-ci ne finançant pas les agences. Les choses sont en train de changer avec les fusions de régions et les montées en compétence de celles-ci.

« Nous travaillons avec l’ARF pour être le plus réactif possible en 2016 et avoir une coopération agence, métropoles et régions harmonieuse, affirme Jean Rottner. Les régions ne disposent pas d’outil de ce genre. Or les agences sont un point fixe intéressant pour tous les interlocuteurs quand tout change. Elles sont un point de ralliement pour construire le territoire. »

La région Paca a ainsi lancé un partenariat avec cinq agences sous forme d’une convention triennale afin de disposer d’outils d’ingénierie et de mutualisation des connaissances.

 

L’individu créateur de ville
Lors de ses 36es rencontres, la Fnau abordera donc la question de l’individu créateur de ville. « Ce questionnement est nouveau pour la Fnau et les agences, reconnaît Michel Le Faou, président de l’agence d’urbanisme de Lyon, adjoint à Lyon et vice-président de la métropole chargé de l’urbanisme. Il s’agit de voir comment mettre l’individu, lui-même porteur de projets, au cœur de l’action locale, en tant qu’usager, habitant et citoyen. »
Des ateliers auront lieu dans des lieux emblématiques (musée des Confluences, campus Saint-Paul, cirque Imagine à Vaulx-en-Velin). Des visites auront lieu à Lyon et dans une dizaine de communes de la métropole.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous