publicité

 

Réagir
Ressource documentaire 21/05/2015

Opérations de renouvellement urbain : réduire la vulnérabilité au risque d’inondation

par La rédaction
Inondation à Pornichet (Loire-Atlantique) © Flickr-CC-Burgermac

« Offrir un avenir aux territoires inondables » en les rendant « moins vulnérables face au risque ». Réfléchir au « vivre avec » et pas seulement « lutter contre » les inondations. Nourrir la réflexion des acteurs concernés par le développement urbain. Tels sont les objectifs de ce rapport du Cepri, qui s’appuie sur des exemples concrets d’aménagement, tant français qu'européens, tenant compte des risques d’inondation.

« Le constat est clair : les tentatives de réflexion d’ensemble sur la mise en œuvre d’une urbanisation tenant compte efficacement du risque d’inondation peinent à émerger »…

Pour Marie-France Beaufils, présidente du Centre européen de prévention du risque d’inondation (Cepri), sénatrice d’Indre-et-Loire, maire de Saint-Pierre-des-Corps, qui préface ce rapport, il est urgent de bâtir un consensus sur la manière de renouveler les villes en zone inondable.

Densification encouragée
D’une part, « parce que notre héritage est lourd. 17 millions d’habitants vivent aujourd’hui dans des territoires inondables vulnérables, plus ou moins bien protégés par des ouvrages hydrauliques dont l’état d’entretien n’est pas toujours suffisant ».

D’autre part, « parce que le renouvellement urbain en zone inondable est légal sur de nombreux territoires, et parce que les lois Grenelle y encouragent implicitement un mouvement de densification ».

Replacer la nature au cœur des villes
Issue d’un travail de plusieurs années, cette nouvelle publication (132 pages) du Cepri s’inscrit dans la lignée des travaux de réflexion visant à permettre de replacer la nature au cœur des villes, de concilier dans une juste mesure la présence de l’eau et le développement urbain.

S’appuyant sur des exemples concrets, les projets d’aménagement tenant compte des risques d’inondation qui émergent en France comme en Europe, il a permis au Cepri d’identifier six principes techniques d’aménagement.

Entre obstination à vouloir construire en zone à risque dans des secteurs actuellement non urbanisés et tentation de geler tout type d’aménagement, ce rapport s’efforce d’explorer une voie médiane.

A noter. Les risques d’inondation considérés, notamment de débordements de cours d’eau, mais aussi de submersion marine, font partie de ceux pour lesquels les solutions constructives ou aménagements adaptés sont plus rares et moins bien identifiées par les acteurs de l’aménagement. Ils sont privilégiés dans ce rapport qui veut concentrer la réflexion sur des solutions nouvelles et complémentaires aux pratiques familières des professionnels de l’aménagement en matière de ruissellement. Pour plus d’informations sur les aménagements permettant de limiter le risque de ruissellement pluvial, se référer au guide du Cepri, « Gérer les inondations par ruissellement pluvial – Guide de sensibilisation » (octobre 2014).

 

Rapport du CEPRI-renouvellement urbain et inondations

Références

  • Comment saisir les opérations de renouvellement urbain pour réduire la vulnérabilité des territoires inondables face au risque d’inondation ? Principes techniques d’aménagement. Cepri. 132 pages. Février 2015.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous