publicité

 

Réagir
Vie politique 17/04/2015

Elections régionales : l’UMP investit ses chefs de file pour Paca et Centre et négocie avec l’UDI

par Aurélien Hélias
carte-13-regions © gouvernement.fr

L'UMP a investi trois chefs de file pour La Réunion, Paca et Centre, une région pour laquelle l'UDI tente d'obtenir une liste commune de droite qui serait menée par le centriste Philippe Vigier. La présidence de la région Bourgogne/Franche-Comté est aussi disputée par un membre de chaque parti. En attendant le résultat des négociations, l'UDI a présenté un candidat pour chaque région tandis que l'UMP n'a pas encore tranché pour son candidat à la future très grande région Aquitaine/Poitou-Charentes/Limousin.

Cet article fait partie du dossier:

Elections régionales : 13 réorganisations capitales

voir le sommaire

L’UMP a investi le 16 avril  trois chefs de file pour les élections régionales de décembre, pour La Réunion, le Centre, la Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), a annoncé ce parti dans un communiqué :

  • le président sortant Didier Robert pour la région Réunion, 
  • le maire de Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher) Guillaume Peltier pour la région Centre, 
  • et le député-maire de Nice Christian Estrosi pour la région Paca.

« L’investiture pour la région Aquitaine a été reportée afin de permettre à tous les candidats de présenter leur projet », ajoute l’UMP dans son communiqué.

Un temps pressentie, l’adjointe au maire de Bordeaux, Virginie Calmels, ne fait pas l’unanimité mais pourrait toutefois être retenue ultérieurement. La CNI se réunira de nouveau « dans les prochaines semaines » afin de finaliser les investitures dans les régions restantes (Corse, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Guadeloupe, Martinique et Guyane), avant de commencer la désignation des chefs de file départementaux, précise le partir de Nicolas Sarkozy.

« BFC » : l’UDI François Sauvadet ou l’UMP Alain Joyandet?
Autre dossier en cours de négociation : celui d’une éventuelle liste commune avec l’UDI en région Centre, que réclame pour son parti Jean-Christophe Lagarde. Sur les 13 nouvelles régions, le parti centriste aspire en effet à trois têtes de liste d’union avec l’UMP : la Normandie pour Hervé Morin, le Centre pour Philippe Vigier et la Bourgogne/Franche-Comté pour François Sauvadet.

Les négociations sont en cours et si une liste commune semble acquise en Normandie avec Hervé Morin en tête de liste, la Bourgogne/Franche-Comté fait elle aussi l’objet de discordes, le sénateur UMP de la Haute-Saône Alain Joyandet disputant à François Sauvadet d’être chef de file de la droite dans la région « BFC ».

Le 15 avril, l’UDI a par ailleurs désigné trois nouveaux chefs de file en Paca, Aquitaine et Rhônes-Alpes/Auvergne :

  • La sénatrice Sophie Joissains et le député Rudy Salles en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 
  • le délégué général de l’UDI, Franck Reynier dans la région Auvergne/Rhônes-Alpes, 
  • le sénateur Jean-Marc Gabouty en Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes. Celui-ci « conduira la négociation avec Jean Dionis du Séjour, maire d’Agen, Nathalie Delattre maire adjoint de Bordeaux et Jérôme Balloge maire de Niort », précise l’UDI.

Une négociation avec Laurent Wauquiez en Auvergne/Rhône-Alpes
Enfin, Jean-Christophe Lagarde doit « rencontrer Laurent Wauquiez », chef de file UMP pour la région Rhône-Alpes/Auvergne. Très remonté contre cette désignation, le patron du parti centriste avait menacé d’une liste UDI en parallèle.

« Soit il considère qu’il n’y a pas besoin des centristes et on en tire les conclusions, soit il considère qu’il faut qu’il y ait une coalition, alors il faut voir », a-t-il indiqué au sujet de cette future rencontre.

Les autres chefs de file avaient été désignés début février :

  • la sénatrice de Paris Chantal Jouanno en Ile-de-France,
  • le député de Mayenne Yannick Favennec en Pays de la Loire,
  • la sénatrice du Nord Valérie Létard dans le Nord-Pas-de-Calais/Picardie,
  • le maire de Nancy Laurent Hénart En Alsace/Lorraine/Champagne-Ardennes, 
  • le maire Maire de Sari Solenzara (Corse-du-Sud) Jean Toma en Corse,
  • le sénateur du Finistère Michel Canevet en Bretagne,
  • le sénateur du Tarn Philippe Bonnecarrere en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées,
  • et le conseiller municipal de Ducos et président de l’UDI régionale Philippe Petit en Martinique.
Thèmes

Sommaire du dossier

21 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous