publicité

 

Réagir
Dossier 13/03/2015

Faire éclore des « villes intelligentes » par et pour les habitants

par Sophie Maréchal
Ville internet et « smart city » © Flickr-CC-L.Sardari

Services interconnectés, open data… Quand la « smart city » ou « ville intelligente » interagit avec ses habitants. Un outil à maîtriser, un atout pour le territoire.

La ville doit devenir intelligente. Une « smart city ». Il s’agirait, selon Antoine Picon((Membre du Conseil national du numérique, auteure de « L’élu(e) face au numérique », Berger-Levrault, janvier 2015, 288 pages.)) de répondre à des enjeux clefs, « comme la possibilité de concilier qualité de vie urbaine et développement durable au moyen d’une gestion fine des ressources et des infrastructures techniques ». La ville intelligente apporterait des solutions à des problèmes cruciaux : ainsi, les technologies de l’information et de la communication permettraient de réduire de 15 % le volume actuel des émissions de carbone, d’ici 2020.

Chaque ville a son modèle à trouver

La définition de la smart city est fuyante. Elle évolue avec les avancées technologiques et selon les objectifs des acteurs : élus, prestataires de service, industriels. Dans quel modèle de ville intelligente se reconnaîtront les décideur ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous