publicité

 

Réagir
Dossier 13/02/2015

Finances locales : comment emprunter au mieux et optimiser ses ressources

par Aurélien Hélias
dossier-finances-287-illustration-pinel © H. Pinel

Ironie de l’histoire : alors que les collectivités ne sont qu’au début d’un cycle de quatre ans où les dotations vont chuter de 28 milliards cumulés, rarement les banques ont eu autant de liquidités à leur prêter et à des taux historiquement bas. Un « prix de l’argent » très attractif. Concurrence entre banques, appel au marché obligataire, financements d’appoint… Notre dossier (extrait).

« Aujourd’hui, nous vivons une période exceptionnelle, avec des marges du secteur bancaire très basses et des taux qui le sont plus encore », constate Gaëtan Huet, dont le cabinet Partenaires finances locales accompagne collectivités et EPCI dans leurs programmes d’investissement. Oubliées les années noires 2011-2012, quand la crise financière avait débouché sur une crise des liquidités. Depuis l’été 2014, le marché offre des taux historiquement bas, une pression à la baisse due à la multiplication des acteurs sur le marché et une diminution, en volume global, de la demande. Résultat : un afflux de liquidités sans pareil. Les marges s’affichent en moyenne à 140 points de base contre près de 300 en 2012 et peuvent descendre à 100 pour les collectivités les mieux notées. Quant aux marges, le taux fixe à 15 ans est désormais inférieur à 2,5 %.

Les petites communes délaissées

Des conditions fav ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous