publicité

 

Réagir
Finances locales 30/01/2015

L’Agence France locale démarre sur une bonne note

par Aurélien Hélias
euros-symbole © Phovoir

La dernière étape nécessaire au lancement de la première émission obligataire de l’Agence France locale (AFL) est franchie. L’AFL a obtenu le 29 janvier sa première notation par Moody’s : Aa2, soit une évaluation très proche de la qualité de signature attribuée à l’Etat. Ce qui devrait lui permettre d’emprunter sur les marchés en faveur de ses collectivités membres, à de très bonnes conditions.

Cet article fait partie du dossier:

Finances locales : gérer dépenses et ressources tout au long du mandat

voir le sommaire

Un mois après avoir obtenu son agrément par l’autorité de contrôle prudentiel, l’Agence France locale va bientôt pouvoir procéder à sa première émission pour faire bénéficier ses collectivités membres d’un accès mutualisé aux marchés obligataires. Car le nouveau bras armé financier des collectivités locales vient d’obtenir sa première notation par l’agence Moody’s : Aa2 (avec perspective négative), soit « au plus haut niveau derrière l’Etat français, avant même son démarrage opérationnel », s’est réjouie l’AFL le 29 janvier.

L’Etat français n’est en effet noté qu’un cran au-dessus (Aa1, avec perspective négative) depuis novembre 2012. « L’accroissement de la part de marché de l’Agence est le critère principal qui lui permettrait de rejoindre la note de l’Etat », juge l’Agence France locale dans un communiqué.

« Cette appréciation est une reconnaissance du sérieux du projet que nous avons mis en œuvre, du professionnalisme des équipes et de la pertinence de notre modèle qui a déjà fait ses preuves en Europe. C’est extrêmement encourageant dans la perspective de la première émission de l’Agence prévue ce 1er trimestre. », s’est félicité Rollon Mouchel-Blaisot, président de la Société territoriale de l’Agence France Locale.

A noter que la « perspective négative » accolée à la note indique, comme pour la notation de l’Etat, que Moody’s n’exclut pas de l’abaisser à l’avenir.

Un « Tour de France » pour faire connaître l’Agence
La première émission obligataire devrait maintenant intervenir entre courant février et mars, lorsque les équipes financières de l’AFL auront défini le moment le plus favorable pour émettre sur les marchés obligataires. Elle bénéficiera aux 88 collectivités déjà membres juridiquement, probablement une centaine lorsque l’émission sera lancée.

« Un mois après l’obtention de son agrément bancaire, l’Agence France locale est désormais en mesure de solliciter les investisseurs institutionnels, se réjouit l’AFL. Les discussions avec l’Autorité des marchés financiers relatives au programme EMTN sont en voie de finalisation ».

Cette émission va également s’accompagner d’une démarche pédagogique auprès des élus locaux intéressés pour leur présenter le fonctionnement de l’agence, les modalités d’adhésion et d’accès aux marchés obligataires pour les collectivités, via ce véhicule de financement mutualisé. Ce « Tour de France » débutera à Lyon, siège de l’AFL, le 26 février pour se conclure à Toulouse le 28 avril :

 

Sommaire du dossier

33 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous