publicité

 

Réagir
Politique de la ville 27/01/2015

Patrick Kanner veut « changer de braquet » pour « casser les ghettos »

par Martine Kis
Patrick Kanner, ministre de la Ville © CG du Nord

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a jugé mardi qu'il fallait « changer de braquet » dans la politique visant les quartiers sensibles, et promis un « plan d'action » afin de « casser les ghettos ».

Cet article fait partie du dossier:

La relance de la politique de la ville

voir le sommaire

« La situation dans une centaine de quartiers est grave », a affirmé lors d’une séance de questions au gouvernement, le 27 janvier, Patrick Kanner, ministre de la Ville, jugeant que « dans ces quartiers, la continuation de ce qui a été fait n’est plus possible en l’état » et qu’il fallait « changer de braquet ».

« Nous avons engagé un travail de concertation et de mobilisation », a-t-il ajouté, en référence aux visites de terrain de la secrétaire d’Etat à la politique de la Ville, Myriam El-Khomri.

« Notre perspective est de livrer début mars, à l’occasion d’un comité interministériel dédié à la lutte contre les inégalités, un plan d’action qui engagera ceux qui auront à participer à son élaboration », a-t-il ajouté.

Mobiliser tous les ministères
La tenue de ce comité interministériel de la ville (CIV) avait été annoncée le 22 janvier par Manuel Valls, qui avait précédemment dénoncé un « apartheid social, territorial et ethnique » dans les quartiers périphériques. Lors de ses vœux à la presse, le même jour, le ministre a précisé que le prochain CIV devait « aboutir à un plan d’action » mobilisant tous les autres ministères, « une nouveauté méthodologique », a-t-il précisé.

« Mon chantier prioritaire est de casser les ghettos », a affirmé M. Kanner, pour qui « la concentration des populations les plus pauvres dans les mêmes quartiers est une insulte à la République ».

Retour des services publics
Parmi les priorités, il a cité « l’amélioration du cadre de vie avec la rénovation urbaine », mais aussi « revoir la politique de construction et d’attribution des logements, et le retour forcé si nécessaire des services publics ».

« Nous apporterons une réponse globale, déterminée, contre la ghettoïsation », a-t-il promis. Mais il faut aussi « que la République tienne ses promesses pour que tous nos concitoyens croient en elle : emploi des jeunes, égalité hommes femmes, lien avec les parents isolés, éducation dans l’école et hors de l’école ».

« Il nous faut reconnaître l’abandon de certains territoires et les réinvestir. Les problèmes des quartiers sont ceux de toute notre société », a-t-il lancé.

Contrat de ville et citoyenneté
Lors de ses vœux à la presse, le 27 janvier, Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat à la politique de la ville, a précisé, aux côtés de Patrick Kanner, que suite aux attentats des 7-8-9 janvier, les nouveaux contrats de ville, signés d’ici le mois de juin, allaient intégrer la promotion des valeurs républicaines et la citoyenneté. « Ce qui n’était pas prévu à l’origine », a-t-elle précisé.

Sommaire du dossier

20 articles Lire le 1er article

Réagissez à cet article

  1. « Il nous faut reconnaître l’abandon de certains territoires et les réinvestir. Les problèmes des quartiers sont ceux de toute notre société », dit monsieur le ministre.
    Pendant des années , nous avons parler de « mixité », ce qu’un nombre d’entre nous ont appliqué au quotidien. puis petit à petit , les « pratiquants » de la mixité ont baissé les bras et ont quitté les quartiers, chacun avec ses bonnes raisons.
    Le premier ministre parle aujourd’hui, de « politique de peuplement », c’est le nouveau terme de la mixité. ce terme est fort et montre l’ampleur de l’ »échec de la mixité », du vivre ensemble.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous