publicité

 

Réagir
Dossier 12/12/2014

Sécurité et prévention : les priorités nationales à l’épreuve de l’action locale

par Pascal Weil
Police municipale © Flickr-CC-JLZimmermann

Aujourd’hui dans sa deuxième année de mise en œuvre, la stratégie nationale de prévention de la délinquance (2013-2017) a placé trois programmes d’actions au rang de priorités nationales : la prévention à l’égard des jeunes exposés à la délinquance et la prévention de la récidive ; l’amélioration de la tranquillité publique ; l’aide aux victimes et la prévention des violences intrafamiliales et contre les femmes. En première ligne, les maires, pivots de la prévention, sont incités à décliner ces politiques sur leur territoire.

Cet article fait partie du dossier:

Le maire et la prévention de la délinquance

voir le sommaire
Article de dossier, publié dans "Le Courrier des maires et des élus locaux", n°285, décembre 2014 Nombre de collectivités territoriales ont ainsi redéfini leur stratégie territoriale ou élaborent des plans locaux en cohérence avec ceux signés au niveau départemental par les préfets, procureurs de la République et présidents de conseils généraux.

Articulation intercommunale

« Les collectivités y travaillent. L’élaboration de ces plans locaux devrait aboutir d’ici la fin de cette année. Il sera demandé aux préfets, en 2015, de renforcer de manière importante les crédits alloués aux actions de prévention de la récidive, qui sont une priorité. L’objectif est de les doubler au niveau national », affirme le préfet Pierre N’Gahane, secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance (CIPD), qui ajoute : « Il faut simplifier la gouvernance de la poli ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous