publicité

 

Réagir
Social 01/12/2014

Centres communaux et intercommunaux d’action sociale : un pré-rapport de l’AdCF en décembre

par Xavier Brivet
Social, CCAS © Phovoir

Missionnée début octobre par les ministres des Affaires sociales et de la Décentralisation, l'Assemblée des communautés de France remettra un pré-rapport, courant décembre, dont la version définitive est attendue fin février-début mars.

Début août, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, et Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, avaient associé l’Assemblée des communautés de France (AdCF) à l’élaboration d’un rapport, rédigé par l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l’Inspection générale de l’administration (IGA), sur deux sujets : les relations entre les centres intercommunaux (CIAS) et les centres communaux d’action sociale (CCAS), d’une part ; de l’autre, les modalités de transfert des compétences sociales des départements aux intercommunalités. La mission de réflexion est animée par Loïc Cauret, président délégué de l’AdCF, et Antoine Chéreau, à la tête de la communauté de communes du pays de Montaigu (Vendée).

Le deuxième sujet était motivé par la disparition programmée (à ce moment-là…) des conseils généraux et le transfert des « compétences de solidarité » aux communautés, fortement envisagé par le gouvernement. Une perspective qui ne réjouissait pas forcément les élus intercommunaux.

Dans le Nord et le Loir-et-Cher
Changement de programme début octobre : l’AdCF a reçu des ministres un courrier dans lequel le gouvernement lui confie directement la rédaction dudit rapport dont le sujet est désormais recentré sur les relations CIAS-CCAS et l’articulation de leurs compétences (on dénombre aujourd’hui environ 400 CIAS pour 2 100 communautés, tandis que 40% des communes sont dépourvues de CCAS). Cette étude est menée dans le Nord et le Loir-et-Cher, « avec l’appui technique » des deux inspections.

La disparition des départements étant beaucoup moins avérée, dans le cadre de la réforme territoriale, le deuxième sujet n’est plus à l’ordre du jour, même si l’AdCF ne s’interdira pas d’auditionner des élus départementaux afin d’étudier les mécanismes de délégation de compétences département-communauté dans le champ social (en Isère, par exemple).

L’AdCF doit remettre un pré-rapport, courent décembre, dont la version définitive est attendue fin février-début mars. Le temps nécessaire pour tenir compte de la tournure des débats sur le projet de loi relatif à la nouvelle organisation territoriale de la République (Notre), dont le Sénat entame la discussion le 16 décembre. Et du sort final réservé aux départements.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous