publicité

26/06/2010

Nicolas Georges, du ministère de la Culture : « Idenfifier les collections qui méritent d’être numérisées »

par La rédaction

Directeur chargé du livre et de la lecture à la Direction générale des médias et des industries culturelles au ministère de la Culture et de la communication, Nicolas Georges prévient : «Une bibliothèque numérique est aussi complexe à bâtir qu'une bibliothèque en dur.» Entretien.

Cet article fait partie du dossier:

Fibre optique, e-services, éducation, patrimoine... les chantiers numériques des collectivités

voir le sommaire

 

Le Courrier des maires : Quelle question un élu doit-il se poser avant tout projet de numérisation ?

Nicolas Georges. Il doit se demander en quoi les collections conservées par sa bibliothèque valent la peine d’être numérisées. Savoir en quoi une collection est importante, unique ou remarquable. En quoi elle mérite que l’on mette en place un projet d’envergure pour la numériser. Toutes les bibliothèques n’ont pas vocation à numériser leurs collections.

Dans leur grande majorité, les bibliothèques sont avant tout des équipements de lecture publique. Les fonds patrimoniaux importants en région, qui se distinguent de ceux de la Bibliothèque nationale de France, sont en grande partie conservés dans les bibliothèques municipales classées, donc dans des villes importantes. Les élus doivent connaître la valeur réelle de leurs fonds. On est souvent convaincu d’avoir des ouvrages uniques qui, après vérification, ne sont pas si uniques que cela.

Mais il faut garder en tête que la numérisation des collections est loin d’être le seul enjeu pour les bibliothèques dans le domaine du numérique. Il faut aussi décider si l’on va proposer des livres numériques, des abonnements en ligne, etc., et avec quels équipements informatiques.

Quelles sont les conditions indispensables à la réussite de ce type de projets ?

— N. G. Pour que le projet soit viable, il faut une volonté politique forte qui le soutienne à toutes ses étapes: auprès du service informatique, de la cellule des marchés, etc. Son intérêt doit être formalisé dès le départ et le conseil municipal doit en être conscient et convaincu. Numériser en tant que tel ne suffit pas. Il faut également pérenniser les documents numérisés, les mettre en ligne et les faire vivre, ce qui a un coût. Concevoir une bibliothèque numérique est aussi complexe que de bâtir une bibliothèque en dur.

Est-ce pour cela que vous préconisez des plans de numérisation pluriannuels ?

— N. G. Oui. Il faut mettre en place des projets qui soient scientifiques, culturels et pédagogiques. L’idée n’est pas de numériser deux ou trois manuscrits de façon isolée. Il y a beaucoup trop de petits projets très séquencés. Pour qu’il y ait un intérêt réel, il faut mettre en place une vraie politique de numérisation et la construire dans la durée.

Quelles sont les aides financières à la disposition des collectivités ?

— N. G. Nous réorientons vers le numérique une partie des fonds du concours particulier de la dotation générale de décentralisation (DGD), qui représente un investissement global de 80 millions d’euros par an. Il pourra être utilisé pour numériser les collections, développer des sites Internet, mettre en place des portails. Nous ajoutons ainsi un dispositif de soutien complémentaire aux financements de l’Etat.

L’avantage avec le concours particulier, c’est que l’on peut financer plus de la moitié du montant total du projet et la demande doit venir de la collectivité.

Pour lancer le mouvement, nous allons conclure en 2010 de tels contrats avec 5 grandes villes. Mais nous souhaitons également que les villes moyennes participent à cette dynamique. Les technologies sont mûres, nous pouvons accompagner les bibliothèques pour leur éviter certains écueils, et il y a un cadre financier. Reste aux collectivités à nous présenter leurs initiatives.

 

Claire Chevrier

© Le Courrier des maires et des élus locaux de juin 2010 – Tous droits réservés
Thèmes

Sommaire du dossier

17 articles Lire le 1er article

Comments are closed.

publicité

Abonnez-vous