publicité

 

Réagir
Dossier 07/10/2014

Eau : les chantiers prioritaires des élus en 2015-2016

par Fabienne Nedey
Protéger l'environnement © Phovoir

Alors que la France vient d’être une nouvelle fois condamnée par la justice européenne pour manquement à ses obligations en matière de lutte contre la pollution aux nitrates et que se profile l’échéance 2015, censée marquer l’avènement du bon état des eaux, les collectivités locales, au premier rang des acteurs concernés, doivent se préparer à opérer des choix cruciaux pour l’eau.

Cet article fait partie du dossier:

Les enjeux de la transition énergétique pour les collectivités locales

voir le sommaire
Article publié dans "Le Courrier des maires et des élus locaux", n°283, octobre 2014 C’est dans ce contexte que s’est inscrite la communication relative à la politique de l’eau présentée par Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, à l’issue du Conseil des ministres du 23 juillet, à l’occasion de laquelle elle a publié la nouvelle carte des zones vulnérables avec 3 800 communes supplémentaires((Une nouvelle carte devant répondre aux demandes de la Commission européenne dans le cadre du contentieux nitrates.)). La déclaration en elle-même ne comprend pas d’annonce fracassante. Elle reprend, pour l’essentiel, des dispositions déjà annoncées : réduction par deux de l’utilisation des pesticides dans le cadre de la révision du plan écophyto, identification de 1 000 captages prioritaires, annonce des 13 lauréats de l’appel à projet sur la lutte contre les micropolluants, obligation de réaliser ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous