publicité

 

Réagir
Environnement 30/09/2014

Lancement du label « Rivière en bon état »

par Fabienne Nedey
Le Gardon à Alès © Flickr-CC-Blanchemain

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, après la publication de son rapport sur l’état des rivières 2014, lance un label pour les rivières exemplaires.

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse vient de publier son rapport sur l’état des rivières 2014. Le bilan n’est pas réjouissant : seulement la moitié des rivières du bassin sont en bon état.

Les poissons reviennent pourtant, en particulier dans l’axe du Rhône : multiplication par six des jeunes anguilles dans l’étang du Vaccarès en Camargue ; une centaine d’aloses vues dans le Gardon ; et près de Lyon, 17 espèces de poissons franchissant à nouveau le Rhône. Ces bons résultats sont la conséquence directe d’aménagements réalisés en 2012 et 2013, ayant entraîné des effets de déblocage immédiat des milieux aquatiques.

Les pesticides, première cause de déclassement
Il faut dire aussi que l’année 2013, assez pluvieuse, a joué en faveur des poissons en diluant les pollutions et en rafraichissant l’eau. D’un autre côté, la mauvaise nouvelle est que les pesticides ne refluent plus. Or ils sont la première cause de déclassement des cours d’eau, devant les déformations du lit des rivières.

« Parmi les pesticides, se sont les herbicides qui font payer le plus lourd tribut à la vie aquatique, souligne Martin Guespereau, directeur de l’agence. Le glyphosate (Roundup) se retrouve dans trois quarts des rivières, avec des teneurs dépassant parfois jusqu’à 400 fois les teneurs admises en eau potable. On note aussi que des pesticides interdits depuis 10 ans sont toujours là, leur concentration peut même connaître localement des ressauts, ce qui laisse planer un doute sur une possible utilisation actuelle. »

Miser sur l’exemplarité
En 4 ans, on constate certes une progression vers le bon état des cours d’eau que demande la directive-cadre sur l’eau (hausse de 16% de gain de classe de qualité des rivières). Mais ce gain est surtout le fait des rivières les plus abîmées qui sortent de leur « mauvais état » et basculent en « état moyen ». De ce fait, le nombre de rivières relevant de cette catégorie augmente, mais celui des cours d’eau en « bon état » reste malheureusement stable.

Misant sur l’exemplarité, l’agence de l’eau lance un label « Rivière en bon état » : un appel à candidature est lancé en ce mois d’octobre 2014, les premiers panneaux devraient apparaître en avril 2015 sur les routes et aux abords des rivières (plages, sentiers de randonnées, campings, bases de loisirs…). Le label sera délivré à des collectivités, des syndicats de rivières, etc. chargés de la gestion de cours d’eau en bon état depuis au moins trois ans.

 

Qu’est-ce que le bon état des eaux ?
Le bon état des eaux est défini par la directive-cadre sur l’eau de 2000 (directive 2000/60/CE établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau), transposée dans la loi sur l’eau de 2006.
Le bon état des eaux correspond aux conditions permettant le bon fonctionnement des processus écologiques, en particulier la présence et le maintien des communautés aquatiques, floristiques et faunistiques. Il ne s’oppose pas aux activités humaines à condition d’atteindre un équilibre entre celles-ci et le bon état écologique.

Références

  • Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : le rapport 2014
Thèmes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous