publicité

25/01/2010

Risques naturels majeurs : les réflexions engagées par le COPRNM

par La rédaction

Cet article fait partie du dossier:

Le maire et la prévention des inondations

voir le sommaire

Installé à l’automne 2009, le Conseil d’orientation pour la prévention des risques naturels majeurs (COPRNM) émet des avis sur les actions et politiques publiques permettant de réduire la vulnérabilité aux catastrophes naturelles.

Le COPRNM est composé d’élus, d’experts, de représentants de la société civile et des services de l’Etat.

Le 21 janvier 2010, il a tenu sa deuxième réunion, sous la présidence du député UMP des Bouches-du-Rhône, Christian Kert.

Quatre groupes de travail ont entamé leurs travaux début avril.

  1. Stratégie nationale de gestion des risques d’inondation,
  2. Plan séisme,
  3. Action internationale de la France et prévention des risques naturels majeurs,
  4. Evaluation des plans de prévention des risques (PPR).

L’urbanisme dérogatoire

La présidence du premier «Stratégie nationale de gestion des risques d’inondation» est confiée à Eric Doligé, sénateur, président du conseil général du Loiret et président du Centre européen de prévention des risques d’inondation (Cepri).

«Ce groupe a pour mission de se pencher sur la problématique générale des inondations, mais à la suite des derniers événements, la question des digues et celle de la maîtrise de l’urbanisme ont été ajoutées», explique Christian Kert.

«Si l’on peut considérer aujourd’hui que le territoire bénéficie d’une bonne couverture législative et règlementaire dans le domaine de la prévention des risques, ajoute-t-il, il reste des points à éclaircir en matière d’urbanisme dérogatoire. C’est ce problème qu’il faut corriger».

Sommaire du dossier

18 articles Lire le 1er article

Comments are closed.

publicité

Abonnez-vous