publicité

 

Réagir
Métropoles 10/07/2014

Grand Paris : Manuel Valls confirme et accélère les engagements de l’Etat

par Aurélien Hélias
paris-tour-effel-phovoir © Phovoir

Dans une communication en conseil des ministres le 9 juillet 2014, le chef du gouvernement confirme les engagements de l'Etat pour le Grand Paris, sur la gouvernance de la future métropole. Et précise ceux concernant la construction de logements et le financement des transports.

Cet article fait partie du dossier:

Grand Paris : la (difficile) naissance d'une métropole

voir le sommaire

Dans  une « communication relative au Grand Paris », le 9 juillet, selon le compte rendu du Conseil des ministres,  Manuel Valls passe en revue les dossiers sur lesquels élus et acteurs économiques avaient émis des inquiétudes ces dernières semaines.

Ainsi, sur l’article 12 de la loi sur les métropoles créant notamment celle du Grand Paris, Manuel Valls a indiqué « sa volonté que le Parlement examine une révision des dispositions relatives au statut des territoires, sans remettre en cause l’objectif de solidarité ». La mission de préfiguration doit se mettre d’accord d’ici fin septembre sur la manière d’amender cet article 12, avant que le Parlement s’en saisisse. Il s’agit de ne pas mettre à bas tout le travail accompli par les intercommunalités existantes et qui, initialement, devaient disparaitre juridiquement au profit de la Métropole.

Le Premier ministre a aussi insisté sur les dimensions très concrètes du « Grand Paris ». Il a annoncé la tenue « début octobre d’un « conseil interministériel consacré au Grand Paris », sous son égide, pour « construire un grand projet métropolitain », citant l’importance de soutenir « des grands projets porteurs d’emplois, notamment ceux de Saclay, du Génopole, de Roissy, d’Orly, de Marne-la-Vallée et de Confluence Seine-Oise ».

Grand Paris express : 2024, au lieu de 2027
Sur le volet des transports en commun, Manuel Valls a affirmé que « les engagements pris par le gouvernement dans le cadre de la feuille de route du nouveau Grand Paris des transports seront tenus ». « La mise en œuvre du plan de mobilisation pour les transports sera effective et tout particulièrement l’extension à l’ouest du RER E et le prolongement à l’Est de la ligne 11 du métro. L’amélioration des RER, notamment les lignes C et D, nécessite en outre des investissements urgents pour accroître leur robustesse et leur fiabilité », a souligné M. Valls, après le rapport calamiteux pour la SNCF et RFF sur l’état du réseau francilien après l’accident de Brétigny.

Concernant le futur métro automatique Grand Paris Express et ses connexions avec des pôles de développement, Manuel Valls a déclaré que « la desserte de l’aéroport d’Orly, l’accessibilité du Plateau de Saclay par les lignes 14 et 18, et l’accessibilité, grâce à la ligne 17, des zones d’activité situées entre Pleyel et Roissy seront accélérées en vue d’une mise en service en 2024″, plutôt que 2027 dans le schéma initial.

Logement : 5 sites prioritaires annoncés en septembre
Sur le volet logement, « un plan de mobilisation pour le logement en Ile-de-France sera élaboré pour relancer rapidement et massivement la construction de logements » qui n’arrive pas à atteindre l’objectif de 70 000 par an pour résorber la pénurie. Une « vingtaine de sites » sera identifiée et à plus court terme « une liste de 5 sites prioritaires sera présentée dès septembre », qui seront situés autour des futures gares du Grand Paris Express et sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Enfin, « la fusion des établissements publics fonciers intervenant en Ile-de-France sera effective en fin d’année », a-t-il promis.

Sommaire du dossier

16 articles Lire le 1er article

Réagissez à cet article

  1. LE GRAND PARIS == engagement de l’Etat très bien mais il faut préciser les apports de l’Etat pour les terrains à bâtir (en premier), très bien la fusion des établissements publics foncier== au profit de la métropole =il faut réduire les délais et diminuer les charges et TVA + EN AUGMENTATION DANS LE BTP pour gagner les travaux du grand PARIS express avant 2024 == trop lent dans 10 ans tout aura augmenter en FRANCE ++ il faut que la FRANCE (l’Etat) puisse donner les grands travaux aux artisans du BTP PARISIEN DE PROXIMITÉ POUR DIMINUER LES CHARGES EST FAIRE DES ÉCONOMIES AVANT 2027

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous