publicité

 

Réagir
Education 26/05/2014

Vers une rentrée scolaire mouvementée, selon les responsables d’éducation

par Martine Kis

Les directeurs de l’éducation des villes prévoient « une fin d’année scolaire complexe, voire une rentrée mouvementée ».

© J. Ber Le report de la prérentrée des enseignants pourrait pousser les parents d’élèves à réclamer des services de restauration pour les éventuels jours de rattrapage.

Les responsables des services éducation des collectivités territoriales estiment que le report de la prérentrée des enseignants au 1er septembre au lieu du 29 août, est « une bien mauvaise décision ». Outre la mauvaise image qu’elle confère aux enseignants, elle est « lourde et contraignante » pour les collectivités.

Vers des récriminations des parents ?
L’Association nationale des directeurs d’éducation des villes (Andev) estime, en effet, dans un communiqué du 26 mai, que les parents demanderont « légitimement » une journée supplémentaire d’accueil dans les centres de loisirs « si ce n’est des services de restauration et de garderie périscolaire les éventuels jours de rattrapage, non prévus dans leur budget prévisionnel et non planifiés dans la gestion de leur personnels ».

L’Andev regrette que l’Etat décide « arbitrairement », sans consulter les acteurs de terrain et alerte sur les risques d’une « fin d’année scolaire complexe, voire une rentrée mouvementée ».

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous