publicité

 

Réagir
Dossier 15/05/2014

Maire et employeur : les principaux enjeux

par Maud Parnaudeau
Mairie de Cran-Gevrier (74) © Ville de Cran-Gevrier

« Le maire est seul chargé de l’administration », affirme l’article L.122-11 du Code des communes. Il est donc, juridiquement, le chef des services de la collectivité. Il nomme le directeur général des services (DGS) qui, par délégation, les dirige et en coordonne l’organisation. Il est également de la responsabilité de la direction générale de faire le lien entre le projet politique et la mise en œuvre opérationnelle, « pour laquelle elle dispose d’une autonomie décisionnelle », comme le rappelle Arlette Pujar, directrice de la délégation régionale de Martinique du CNFPT.

Article de dossier, publié dans "Le Courrier des maires et des élus locaux", n° 279, mai 2014 Le maire impulse, le directeur général met en œuvre. A priori, la répartition des rôles à la tête de l’administration est claire. « Je reste dans mon rôle d’élu. Je donne les orientations, mais je ne suis pas là pour faire le boulot. Les agents doivent savoir que la bonne marche de l’administration repose sur eux. Dans les petites communes, on a la chance d’être plus près des agents. Mais il faut rester à sa place », illustre Daniel Leroy, adjoint au maire de Moussy-le-Neuf (77), président du centre de gestion de Seine-et-Marne. Au-delà de son rôle d’impulsion, le maire devra, sans risque de sortir de ses attributions, savoir s’impliquer dans la conduite du changement, à l’image du maire de Cran-Gevrier (74), Jean Boutry : « Je vais au front en animant des réunions d’information et pour rendre compte. Dans le cadre de la rationalis ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous