publicité

 

Réagir
Dossier Budgets 2014-2020 05/04/2014

Voter les recettes et dépenses prioritaires… et anticiper 2015

par Aurélien Hélias
Budgets locaux © Flickr-CC-ImagesMoney

Voter (ou confirmer) le budget, faire l’état des lieux des dépenses et recettes, analyser la dette… le tout avant de préparer 2015. Le défi est de taille pour les nouvelles équipes municipales, avec « les mêmes difficultés pour les petites communes puisque les mêmes règles budgétaires s’imposent à tous », souligne-t-on à l’Association des maires de France. Dans ce vaste programme, zoom sur quatre tâches à mener à bien, souvent techniques, à court et moyen terme, pour mettre la politique budgétaire sur de bons rails.

Extrait du dossier d'avril 2014 du "Courrier des maires et des élus locaux", n°278  

1. Adopter budget et taux sans oublier le DOB

Trente jours pour déposer un budget, c’est court. « Le temps politique est un peu plus long… Là, il s’agit plus d’un temps administratif : on n’a pas le temps de traduire dans le budget les engagements politiques ! », concède Christophe Michelet, DG de Partenaires finances locales (PFL). D’où un certain temps de latence. Seule chose certaine : si l’année électorale permet de bénéficier de quinze jours supplémentaires pour l’adoption du budget, au 30 avril au lieu du 15, ce délai inclut la transmission des éléments budgétaires adoptés à la préfecture. Certes, le budget a souvent été voté par l’équipe précédente. Dans le cas contraire, il faut également prévoir un débat d’orientation budgétaire (DOB), « obligatoire dans les communes de plus de 3 500 habitants et qui ne p ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous