publicité

 

Réagir
FICHE JURIDIQUE - MANDAT 15/02/2014

La gestion de l’emploi de collaborateur de cabinet

par La rédaction

La situation des collaborateurs de cabinet est liée au mandat de l’élu et à la confiance politique accordée par celui-ci. Elle présente quelques procédures et garanties propres. Présentation.

Cet article fait partie du dossier:

Collaborateurs de cabinet : les résultats de notre Enquête 2014

voir le sommaire
Fiche pratique établie par  Lorène Carrère et Emilien Batot, avocats au barreau de Paris, Cabinet Seban&Associés,  Le Courrier des maires n° 276, février 2014 «L’autorité territoriale peut, pour former son cabinet, librement recruter un ou plusieurs collaborateurs et mettre fin librement à leurs fonctions » (1). Les collaborateurs de cabinet, dont la durée de la mission est irrémédiablement attachée au mandat de l’élu qu’ils conseillent, ne font pas partie de la hiérarchie administrative de leur collectivité, et leur fonction de soutien politique de l’élu n’est liée qu’à la confiance qui leur est portée. La liberté de l’élu dans la gestion des effectifs de son cabinet, instituée par la loi du 26 janvier 1984, est néanmoins encadrée tant réglementairement - la plupart des dispositions du décret n° 88-145 du 15 février 1988 relatif aux agents non titulaires de la fonction publique territoriale leur sont applica ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous