publicité

Municipales 2014 13/03/2014

Municipales : la parité progresse… sauf pour les têtes de liste, à 83 % des hommes

par Aurélien Hélias
Parité homme-femme © Flickr/Sénat

Seules 17,1 % des têtes de liste aux élections municipales sont des femmes selon les calculs dévoilés ce 13 mars par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH). Soit une quasi-stagnation par rapport à 2008, la loi instaurant la parité pour les listes de candidats dans les communes de plus de 1 000 habitants n’imposant rien en matière de tête de liste.

Email Imprimer

Cet article fait partie du dossier:

La parité, une obligation croissante dans les communes et leurs intercommunalités

voir le sommaire

Listes paritaires oblige pour les élections dans les communes de moins de 1 000 habitants, la parité progresse par définition pour ces municipales 2014 avec 35,4 % des candidats qui sont des femmes.

Mais ces avancées, imposées par la loi, cachent un conservatisme bien plus ancré dans les pratiques politiques puisque seulement 17,1 % des têtes de liste sont des femmes, selon les calculs réalisés par  le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH) à partir des données transmises par le ministère de l’Intérieur. Soit une quasi-stagnation car les candidates têtes de liste n’étaient déjà que 16,5 %, en 2008.

« Le partage du pouvoir n’est pas une réalité »
Ce qui fait dire au Haut conseil que « dans l’ensemble des communes et intercommunalités, la parité s’arrête là où le pouvoir commence ». Et de poursuivre : « 15 ans après l’adoption des premières lois dites sur la parité, grâce aux contraintes mises en œuvre, les conseils municipaux sont, avec les conseils régionaux, des collectivités territoriales composées quasiment d’autant de femmes que d’hommes élus. Mais si les progrès sont incontestables parmi les conseiller-ère-s, le partage du pouvoir n’est pas encore une réalité. Et pourtant, 70 % des Français souhaitent qu’il y ait plus de femmes maires », rappelle le Haut conseil en se basant sur un sondage Ifop du 17 février 2014.

Seule motif de satisfaction pour l’instance consultative placée auprès du Premier ministre : 85,3 % de la population française va pouvoir voter pour des listes paritaires lors des prochaines élections municipales et communautaires, contre les deux tiers précédemment. « En effet, les résident-e-s des communes de 1 000 habitants et plus pourront choisir entre des listes composées à part égale de femmes et d’hommes », rappelle le HCEFH.

Sommaire du dossier

12 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité