publicité

 

Réagir
Municipales 2014 07/03/2014

Municipales : un électeur sur 49 se présente, 63 communes restent sans candidat

par Aurélien Hélias

926 068 candidatures ont été enregistrées, soit plus de 2 % du corps électoral. La Place Beauvau peut être rassurée : le nombre de communes sans candidature reste faible.

A la clôture du dépôt des candidatures jeudi 6 mars à 18 heures, le ministère de l’Intérieur a pu faire ses comptes, aidé par les remontées d’informations des préfectures. Premier enseignement : les Français aiment toujours autant se frotter à la sphère publique locale puisque environ un électeur sur 49 est donc candidat aux élections municipales. Alors que les préfectures ont presque terminé leurs opérations de vérification, on enregistre en effet 926 068 candidatures.

21 186 listes ont été déposées dans les 9 734 communes de plus de 1 000 habitants, « avec une progression du nombre de candidats et du nombre de listes par rapport à 2008 dans les communes de plus de 3 500 habitants », annonce la Place Beauvau. Une seule commune (Gironde-sur-Dropt, 1 136 habitants, Gironde) n’a aucune liste enregistrée. « L’extension du scrutin de liste proportionnel et paritaire décidé par la représentation nationale a donc bien fonctionné », se félicite le ministère.

Un deuxième tour pour susciter les candidatures
Second enseignement majeur : le raz-de-marée annoncé de communes sans candidature n’a pas eu lieu : dans les 26 930 communes de moins de 1 000 habitants, seules 63 (soit 0,24 %) n’ont aucune candidature déclarée. La prime peut-être aux incessantes relances des préfectures ces derniers jours pour susciter des vocations et rappeler les délais d’inscription. Et « le deuxième tour peut permettre d’enregistrer des candidatures nouvelles », rappelle le ministère.

Réagissez à cet article

  1. Que dire des communes où il y a qu’une seule liste ?
    Ce ne sera pas une victoire brillante pour le maire sortant, qu’on se le dise !!! La démocratie en prend un coup.
    On dit que certains candidats auraient subit des pressions des maires sortants ?!…
    On ne devrait pas permettre aux élus de vivre de la politique, en cumulant les mandats. La plupart des élus viennent du secteur public, avec un certificat d’étude en poche, ils sont nourris avec l’argent du contribuable depuis des décennies, ils ne connaissent pas la crise, ils ont la sécurité de « revenus retraite » !!!!!
    IL FAUT REFORMER, exemples :
    - cumul des mandats de maire : 2 ans maxi, la plupart ont d’autres mandats Président de la Communauté des Communes, Conseil Général, etc …. on se demande quand est-ce qu’ils travaillent !!!!
    - âge du candidat pour être maire : 60 ans maxi. Faites la pyramide des âges des candidats, on va rigoler !!!!
    - le candidat doit venir du secteur privé, il connaît le monde de
    l’ entreprise, il pourra être acteur sur la baisse du chômage.

    Il est certain qu’avec ces réformes, il y aurait des listes dans toutes les communes, sans exception.

  2. C’est strictement mal dit
    1/ Il a des inscrits qui ne voteront jamais, y compris parce qu’ils n’ont plus la tête POUR et/ou A çà.

    2/ Un certain nombre de gens figurant en queue de liste n’ont aucune envie d’être élus, ils ne sont donc pas réellement candidats

    Notre réglementation électorale est comme bien d’autres décisions de nos irresponsables parlementaires irrationnels, voire nuisibles.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous