publicité

 

Réagir
Exclusion 05/03/2014

Pour 80 % des maires, la pauvreté a augmenté

par Sophie Le Gall
affiche-collecte-nationale-secours-catholique © SC-Caritas France

A l’approche des élections municipales, le Secours catholique a souhaité, comme en 1995, 2001 et 2008, connaître la perception par les maires de la précarité dans leur commune. Le constat est sans appel : selon la grande majorité - 80 % - des maires, la pauvreté et l’exclusion se sont étendues ces dernières années dans leur commune, quelle qu’en soit la taille, soit une hausse de 29 points par rapport à 2008.

Cet article fait partie du dossier:

Le maire et la lutte contre la précarité : l'action des territoires

voir le sommaire

Les élus sondés dans cette Enquête TNS Sofres(1), publiée le 3 mars 2014 par le Secours catholique, décrivent une « situation de précarité croissante [et] multi-visages ».

Les familles monoparentales sont au cœur des inquiétudes. En troisième position dans le même sondage réalisé en 2001, puis en seconde dans celui de 2008, elles sont désormais désignées comme la catégorie la plus vulnérable par 68 % des maires (+ 18 points par rapport à 2008).

Les familles monoparentales sont suivies des jeunes sans emploi, cités par 63 % des maires (+ 5 points par rapport à 2008), puis par les chômeurs et les personnes ayant un emploi précaire.

A noter : les immigrés sont peu identifiés comme des populations vulnérables alors qu’ils représentent près du tiers des personnes accueillies au Secours catholique, comme le souligne l’association. En se basant sur les résultats d’une précédente étude(2), le Secours catholique avait estimé que les communes ont beaucoup d’efforts à faire pour développer la domiciliation des étrangers, étape administrative préalable à l’ouverture de droits.

Renforcement de l’aide sociale
Au vu de cette précarité croissante, une majorité des maires déclarent avoir révisé leurs priorités au cours de ce mandat. Ils sont 91 % à avoir opté pour une aide aux impayés liés au logement (loyer, eau, gaz, électricité), qui a pris la première place pour 58 % des maires (+ 14 points par rapport à 2008).

Viennent ensuite le développement des services d’aide à domicile pour 57 %, le soutien scolaire pour 56 %, l’aide au logement pour 38 % et la lutte contre l’isolement pour 36 %. En termes de hiérarchisation des actions selon la taille des communes, si l’« aide aux impayés » est citée par la totalité des sondés en tête des priorités, pour les élus des communes de plus de 10 000 habitants, la « lutte contre l’isolement » et la « rénovation des quartiers difficiles » surclassent les services d’aide à domicile et le soutien scolaire.

Local contre national
Si les trois quarts des maires jugent que le lien social s’est « plutôt détérioré » en France au cours du dernier mandat, 86 % considèrent, au contraire, que la situation « s’est améliorée ou n’a pas changé » dans leur commune. Un satisfecit local qu’ils attribuent à leurs actions de renforcement du lien social.

Dans le détail, 68 % ont organisé des événements ponctuels (rencontres intergénérationnelles…), 55 % des actions de soutien ciblées par public, 42 % une révision de l’aménagement urbain et 36 % déclarent avoir renforcé leur aide aux associations caritatives.

A l’avenir, les élus se fixent comme priorité de développer le soutien à la participation citoyenne des jeunes, avant même celle des personnes défavorisées ou exclues.

Le président du Secours catholique, François Soulage, a commenté cette enquête avec des mots optimistes : « Ces initiatives prises par les maires montrent que le lien social reste pour eux une priorité et que la bataille pour la fraternité n’est donc pas perdue. »

Parallèlement à la diffusion de ce sondage, l’association vient de lancer, toujours à l’occasion des élections municipales, une campagne de communication grand public basée sur le message : « Ne laissons pas disparaître la fraternité ! »

Note 01:

Enquête TNS Sofres réalisée du 21 janvier au 3 février 2014 auprès de 400 maires représentatifs de l'ensemble des communes françaises. - Retourner au texte

Note 02:

Enquête solidarité mairies IDF, Secours catholique, février 2014. - Retourner au texte

Sommaire du dossier

21 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous