publicité

 

Réagir
Egalité des territoires 07/06/2013

Décentralisation : les départements ruraux s’invitent au débat

par Xavier Brivet
Allier-villages-ilpize-villeneuve-jp-grandmont-wiki © J-P. Grandmont

Réunis à l'occasion du colloque "Campagnes: le grand pari", jeudi 6 juin 2013, à Vichy (Allier), auquel participait la ministre à l'Egalité des territoires, Cécile Duflot, des représentants de vingt-huit départements ruraux ont décidé de créer un groupe d'influence et peser dans le débat sur l'acte III de la décentralisation.

Hasard du calendrier, ce colloque se tenait le jour même où le Sénat adoptait en première lecture le projet de loi modernisant l’action publique et créant les métropoles.

A l’initiative de cette journée de débat sur l’avenir des territoires ruraux, les présidents des conseils généraux de l’Allier, du Cher, la Creuse et la Nièvre, ont annoncé qu’ils allaient remettre un rapport à l’Assemblée des départements de France (ADF), avec des propositions concrètes, à l’automne.
Ce rapport fera suite au Manifeste pour de nouvelles ruralités que les quatre élus avaient cosigné à l’été 2012. « Nous souhaitons proposer un modèle de société dans lequel la ruralité sera un cadre pour le développement durable. Le but est que nos propositions soient prises en compte dans les débats des lois qui seront votées à l’automne, sur la décentralisation, l’égalité des territoires, l’agriculture et la forêt, qui auront un impact important sur le devenir des territoires ruraux », a expliqué le président (PS) du conseil général de la Nièvre, Patrice Joly (PS).

« Je suis déçu de l’acte III de la décentralisation. On avait participé aux états généraux de la démocratie territoriale, en octobre 2012 au Sénat, qui ouvrait des perspectives », a déploré le président (PCF) du conseil général de l’Allier, Jean-Paul Dufrègne. « Maintenant on a l’impression d’être dans une ornière dont on n’arrive pas à sortir », a-t-il ajouté, assurant que « nous créons ici un groupe d’influence qui va se renforcer et ne va pas se restreindre aux départements ruraux ». 

Cécile Duflot a essayé de les rassurer en saluant leur démarche : « L’Etat a confiance dans les territoires ruraux et les décideurs locaux. Ce serait une erreur de dire que l’avenir de notre pays se compte sur les doigts de quelques métropoles « , a souligné la ministre de l’Egalité des territoires.
« Nous devons faire comprendre qu’il y a un intérêt mutuel entre les métropoles, qui se nourrissent des territoires ruraux, et inversement », a-t-elle ajouté, assurant de sa volonté de favoriser la coopération plutôt que la compétition entre les territoires.

Cécile Duflot a également indiqué qu’elle pourrait fusionner en un seul texte les dispositions relatives à la réforme de l’aménagement du territoire « par souci de cohérence ».

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous