publicité

 

Réagir
Gestion municipale 08/11/2012

Le régime des délégations d’attribution

par

Les délégations d'attribution obéissent à un régime juridique particulier, dont le non-respect peut entraîner l'annulation, notamment pour incompétence, des décisions prises en application de celles-ci.

Dorothée Duffaud & Anne Gardère, Avocats au Barreau de Lyon, Cabinet P. Petit & associés

1. Un champ d’application spécifique

Si, au niveau des communes, la loi définit explicitement les matières susceptibles de faire l’objet d’une délégation du conseil municipal au maire (art. L.2122-22 du CGCT), ce système n’est pas transposable au niveau des structures intercommunales. Les dispositions applicables aux EPCI (art. L.5211-10 du CGCT) reposent sur une logique propre, et inverse (Conseil d’Etat, 17 décembre 2003, Préfet du Nord, req. n° 258616).

Les interdictions

De prime abord, la question des limites des délégations d’attribution dans les groupements intercommunaux semble être tranchée de manière exhaustive par l’article L.5211-10. Ce dernier dresse une liste de sept domaines non susceptibles d’être délégués à l’exécutif :
  • vote du budget, institution et fixation des taux ou tarifs des ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous